Des livres, des films, des émissions, des musiques, de l'art, des BD, des mangas pour apprendre et comprendre le monde

Du nouveau pour 2009 : Lire-écouter-voir devient Samarra !

Après un an de bons et loyaux services, Lire-écouter-voir fait peau neuve. Nous allons désormais continuer ce qui a été entrepris sur un blog partenaire du site Mondomix consacré à toutes les musiques du monde.

Ce nouveau blog s'appelle Samarra et a démarré depuis quelques jours. Nous allons continuer à y publier des articles sur les sujets et les supports (BD, manga, musique, films, livres, peinture,...) qui ont fait le quotidien de Lire-écouter-voir en 2008.

Rendez-vous tout de suite sur Samarra !

samedi 15 novembre 2008

Sur les traces du bluesman Robert Johnson en BD et manga

La vie de Robert Leroy Johnson fut aussi brève qu'intense. Né en 1911 à Hazelhurst dans l'Etat du Mississippi et mort en 1938, à seulement 27 ans, probablement empoisonné par un mari jaloux !
Son empreinte musicale est pourtant majeure puisqu'il a inspiré des musiciens comme Jimi Hendrix, les Rolling Stones, Eric Clapton ou encore Bob Dylan. Son don pour la musique a fait de lui un personnage légendaire ayant passé un pacte avec le diable. Il incarne en effet de manière idéale la figure du bluesman menant une vie vagabonde avec sa guitare, aimant les filles et l'alcool. La réputation sulfureuse du blues, sorte de pendant profane du Gospel, musique sacrée par excellence, en a fait la "musique du diable", celle qui corrompt les esprits et les corps. Mais quelle musique !

C'est son histoire qu'a choisi de nous raconter le mangaka Akira Hiramoto dans Me and the Devil Blues, un manga en plusieurs épisodes dont le titre reprend un des rares enregistrements (29 seulement) de Robert Johnson. Le dessin et la narration du manga se prêtent merveilleusement bien à la vie toute en zig-zag du jeune "RJ", de ses débuts hésitants et timides jusqu'à cette fameuse rencontre nocturne à l'origine de son talent. On y croise également la route des pionniers du blues du delta, Son House et Willie Brown. Un manga tout bleu (même la tranche...) vraiment très réussi et envoutant.

Akira Hiramoto, Me and The Devil Blues, Kana, 2008 (vol. 1)

Si le bluesman inventé par Frantz Duchazeau, Meteor Slim, est le personnage principal de la BD Le rêve de Meteor Slim, le véritable héros en est également Robert Johnson. Il est celui qui encourage à sa manière ce jeune guitariste qui lui ressemble un peu, qui a les mêmes tentations et les mêmes galères.

Frantz Duchazeau, Le rêve de Meteor Slim, Sarbacanne, 2008

Voici les 29 titres enregistrés à San Antonio par Robert Johnson en 1936. Quelques uns sont aujourd'hui très connus, notamment parce qu'ils ont été repris (Crossroads par Eric Clapton).


Découvrez !


Deux morceaux de Robert Johnson :






Je ne résiste pas au plaisir de vous faire écouter le mariage entre le blues et le rap, l'une des nombreuses musiques héritières du blues. Il s'agit d'un titre de Kanye West avec Jamie Foxx, ça s'appelle "Gold Digger" et comme dans tous les bons titres de blues, il y a une histoire de fille.... J'adore ce morceau !



1 commentaire:

J. Blottiere a dit…

Superbe article.

Pour compléter, une petite anecdote qui illustre la virtuosité du personnage: lorsque Brian Jones fit découvrir Johnson à Keith Richards, le guitariste des Stones, ce dernier demanda après avoir écouté le morceau:
"- Qui c'est ce type?
- Robert Johnson?
- Ah, bon! Mais qui est le deuxième quitariste?" car il entendait deux guitares, là ou Johnson jouait seul...

J.B.